Vous êtes ici : Accueil | Actualités | Track Team Zone Rouge : Interview

Track Team Zone Rouge : Interview


Auteur : Jérôme Vervier | Validé par : Jérôme | 25/02/2011



Après une première épreuve en Championnat du Monde d’endurance, vous décidez de remettre le couvert pour 2011. Quelle est votre motivation à y prendre part ?
Ph Cuypers : Notre team a réellement vécu un moment fabuleux aux 24h du Mans 2010, il faut bien remettre tout dans le contexte, nous ne sommes à la base que d’un petit team strictement amateur, sans palmarès, ni budget usine…..et donc se retrouver pendant une semaine avec le gratin mondial tenait pour nous tous d'un rêve que nous ne pouvions même pas imaginer…en rêve, bien que le parcours entre l'inscription et le passage de la ligne d'arrivée ait loin d'avoir été un long fleuve tranquille, nous avons tous vécu des moments gravés à jamais dans nos mémoires ; donc notre motivation 1° est que, vu qu'une porte s'est ouverte pour être en Mondial, nous allons essayer de ne pas la refermer trop vite, et nous mettons tout en œuvre pour y retourner mais tout en sachant qu'il sera très difficile de revivre une aventure aussi exceptionnelle.

L’année dernière Philippe Cuypers faisait équipe avec Michel Nickmans, Fabian Le Grelle et Wim Vandenbreock. Vous étiez une équipe belge de A à Z. Qui formera l’équipe de pilotes cette saison ?
Ph Cuypers : Les pilotes sont Michel Nickmans, Olivier Van Mol, Ph Galle et le vainqueur de l'Endurance Academy.

En parlant de l’Endurance Academy, pouvez-vous nous en dire plus sur sa philosophie ?
O. Van Mol : Elle comporte deux facettes :
La première, bien sûr, est la sélection d'un pilote pour rejoindre notre team pour ces fameuses 24h du Mans ; ce qui est très important, c'est que nous recherchons un pilote dont les qualités s'inscrivent dans l'esprit de notre team : nous voulons un pilote, certes rapide, mais aussi respectueux des membres du team et de la moto, qui de plus est conscient que nous préférons terminer la course que de faire le scratch et de tomber au 2° tour…
La seconde, qui concerne une majorité des inscrits, consiste à donner l'occasion à des pilotes moins chevronnés de se tester, d'être jugés, de recevoir des conseils et surtout de profiter d'une piste libre pendant 3 jours.



Il ne faut donc pas être un pilote chevronné pour avoir ses chances d’intégrer l’équipe ?
Ph Galle : Non, nous avons démontré l'an passé qu'un réel amateur a sa chance ; maintenant, il faut être réaliste, se qualifier est une chose, qualifier la moto en est une autre ; il faut savoir que 64 teams sont admis aux essais, pour 52 places sur la grille + 3 repêchages par l'organisation. En 2010, 80 demandes d'engagement sont rentrées, 16 teams ont déjà été éliminés sur base du dossier….le fait d'être associé à Zone Rouge (champion du Monde d'Endurance en 2006, catégorie Superstock) nous avait permis d'être sélectionné l'an passé. Le sérieux de notre team, et surtout le résultat obtenu devrait fort logiquement nous valoir une place aux essais ; après il est évident qu'il faut 2, voir 3 pilotes "très vite" pour qualifier la moto. L'an passé le temps qualification pilote était 1'52", celui de la moto, moyenne des trois pilotes les plus rapides, était de 1'45"…..nous nous sommes qualifiés en 1'44"44 et 49° sur la grille.

Quel type de pilote recherchez vous?
Ph Galle : Le pilote que nous recherchons devra réunir plusieurs qualités dont la plus importante n'est pas forcément la vitesse de pointe, mais plutôt de correspondre à l'image de notre team, de bien savoir respecter les consignes et les objectifs, d'être respectueux du matériel et surtout des mécanos et du staff. Pour nous, il ne sert à rien d'avoir un pilote qui nous fait un scratch au 1° tour pour exploser la moto au 2°, nous ferons plus parler de nous en allant au bout de l'aventure des 24h. Une manche en Mondial coûte beaucoup d'argent et demande une longue préparation pour le team, autant vivre l'aventure le plus longtemps possible.

L’idée de trouver un pilote cette saison pour intégrer l’équipe sera appelée à se reproduire chaque saison ? S’il vous est permis de le faire chaque année ?
O. Van Mol : Notre team est un team amateur. Participer à une épreuve en Mondial demande du temps et beaucoup d'argent, nous ne recevons pas d'argent de sponsors, des aides oui, certaines même très importantes, mais l'argent reste le nerf de la guerre ; donc voyons les choses une à une, nous nous concentrons sur notre objectif 2011 et nous ferons le point en fin de saison.

Le fait d’être composé d’une équipe 100% Belge est une sorte de moteur et d’objectif pour vous ?
Ph Cuypers : C'était une fierté l'an passé, mais pas une fin en soi, nous avons des inscriptions à l'Endurance Academy qui viennent d'autres pays. Le pilote correspondant le mieux au profil recherché sera sélectionné quelque soit sa nationalité.






| Précédent | Suivant |






Optimisé pour Firefox