Vous êtes ici : Accueil | Actualités | Un Français parmis les Belges

Un Français parmis les Belges


Auteur : Jérôme Vervier - Photos : Jérôme Vervier | Validé par : Jérôme | 15/06/2012
Sources : Cédric Fiévet



Cédric fait parler de lui... En effet, pour sa première année de participation en Championnat de Belgique, il occupe actuellement la première place du classement Junior et se frotte à des pilotes rapides et habitués du championnat. De plus, Cédric est Français et nous voulions savoir ce qui l'avait motivé à venir rouler avec les mangeurs de frites !

Il a gentiment pris le temps de répondre à quelques questions :

Peux-tu nous parler de toi?
Je suis français frontalier et originaire de la ville d'Orchies.
J'habite actuellement Landas(10minutes d'Orchies), je suis marié et j'ai deux enfants.
Je suis responsable d'un mécanique TP et , évidemment, passionné de moto.
Ayant de la famille en Belgique, je passe énormément de temps dans ce pays. Je le trouve très accueillant et très convivial.

As -tu de l'expérience dans d'autres championnats en France?(Promosport,FSBK,Werc,...)
L'année dernière, j'étais pilote BMW France, j'ai participé à la Coupe de France Promosport ,dans la même équipe que Charles Geers.
J'ai effectué également de nombreuses endurances notamment à Dijon, à Carole ...organisateur O3Z.

Qu'est-ce qui t'a motivé à venir ici en Belgique?
Deux raisons m'ont motivé :
La première est la proximité, car en catégorie Promosport, de nombreuses courses ont lieu dans le sud de la France. Avec le prix des péages et du carburant, autant dire que les fins de saison étaient très difficiles. En Belgique , je paye pour rouler et aussi m'entrainer.
La seconde raison est la convivialité qui règne lors des week-end de courses. On ne retrouve cette ambiance nulle part ailleurs et surtout pas en France. La compétition doit rester un loisir et surtout un plaisir, c'est ce qui me manquait en France.

Comment trouves-tu nos pilotes belges et notre championnat?
Je suis vraiment surpris de voir qu' un pilote comme Grégory Fastré , qui a une grande notoriété, soit si ouvert et accessible. Je ne ressens pas de différence entre les premiers et les derniers en discutant dans les" paddock",et ça il faut vraiment le préserver.
En ce qui concerne le championnat Superbike, celui que je connais, je pense qu'il y a deux niveaux voire même trois. Les cinq premiers ont le niveau mondial ce qui veut dire "progression". Les dix qui suivent ont le niveau national comme le Promosport, voire même le Superbike en France. Les dix à quinze pilotes qui suivent ont la possibilité d'évoluer : soit ils cherchent à progresser en courant avec les plus grands ou soit ils restent à leur niveau et prennent du plaisir en courant. Ce qui fait qu'il existe trois championnats en un seul. Je leur tire mon chapeau.
Le plus intéressant de ce championnat pour moi ce sont les circuits : Spa Francorchamps, Assen, Oschersleben...ce sont des circuits magnifiques!!!C'est pour cela que j'apprécie énormément le championnat belge. La seule chose qui me dérange un peu ce sont les circuits sur route que je juge trop dangereux même si je comprends que cela fait partie des mythes de ce pays. Celui de Zolder, malgré mes réticences, me semble intéressant.

Cela doit changer un peu, je suppose, d'avoir moins de circuits pour faire un championnat, comparé à ce qui se fait en France?
Cela ne change pas vraiment. Il est certain qu'il y a plus de circuits mais ce sont des circuits techniques mais pas rapides peut être excepté Le Mans. On apprend beaucoup, mais il n'y a pas de courbes rapides comme à Franco ou à Assen.

On a pu apprendre que tu allais bénéficier du soutien de Stéphane Mertens, comment vous êtes vous rencontrés? Comment cela s'est fait?
Cela s'est fait tout naturellement en discutant avec le coordinateur du team (Fabrizio, mon concessionnaire Enzo à Mons). Je lui ai demandé pourquoi une moto de superbike mondial se trouvait dans son "show room" et il m'a répondu qu'il avait fait le championnat SBK avec Stéphane Mertens et qu'il avait fini champion. Il m'a donc présenté à lui et c'est là que mon team manager, Vincent Gillard, a eu la superbe idée de lui demander son soutien pour cette année. Il a accepté sans hésitation, d'ailleurs, je l'en remercie encore.

Tes objectifs pour la saison? Le titre junior?
Mon objectif pour cette année, est de finir dans les cinq premiers en catégorie junior et dans les dix premiers en catégorie inter....mais "qui vivra verra!!!!"

La saison prochaine, comptes-tu remettre le couvert en superbike belge?
Pour 2013, rien n'a encore été décidé mais j'aimerais bien poursuivre dans ce championnat qui me convient parfaitement.

D'autres ambitions?
Une chose qui me tient vraiment à coeur est de faire les 24 Heures du Mans, un jour peut-être!!!!!!!!!

Merci Cédric pour ces réponses et on est heureux d'apprendre que tu t'amuses chez nous !
On te souhaite le meilleur pour ta saison 2012 et on espère sérieusement que tu arriveras à réaliser tes ambitions !






| Précédent | Suivant |






Optimisé pour Firefox