Vous êtes ici : Accueil | Actualités | Xavier Siméon piégé dans une course à haut risque

Xavier Siméon piégé dans une course à haut risque


Auteur : Xavier Siméon Info Team - Photos : Tech3 | Validé par : Jérôme | 25/06/2011



Xavier Siméon a chuté à 5 tours de l’arrivée d’un Grand Prix des Pays-Bas à haut risque. Les pneus pluie indispensables en début de course se sont dégradés lorsque la piste a séché. Le pilote RTL Sport a été éjecté par sa moto à haute vitesse, heureusement sans mal.

Rarement, un Grand Prix n’aura été couru sur une piste aussi piégeuse que celle d’Assen en ce samedi.

La pluie qui avait déjà provoqué l’arrêt de la course 125 cc avant son terme s’est progressivement arrêtée de tomber après le départ des Moto 2. Les concurrents - tous partis en Dunlop pluie - ont eu à gérer la dégradation progressive des pneus, avec des fortunes diverses. Pensez donc, même Stéfan Bradl a chuté, subissant ainsi le même sort que Cluzel, Di Meglio, Hernandez, Debise, Wilairot, Pons, Kallio, Noyes, Espargaro, Takahashi et Odendaal ! Une véritable course par élimination.

Xavier Siméon raconte sa course : « J’ai pris un bon départ. J’ai tout de suite gagné des places pour boucler le 1er tour en 10ème position. Après quelques tours, j’étais dans le top 10 sans forcer, en bagarre avec Rabbat, Pirro, Pasini, Bradl,…. La piste a commencé à sécher vers la mi-course et là, tout est devenu compliqué. Il faut savoir que les pneus pluie ne supportent pas les hautes températures, ils ne sont pas conçus pour rouler sur une piste sèche, ils se dégradent très vite. J’ai roulé hors trajectoire pour tenter de les refroidir sur des portions humides mais cela n’était pas suffisant. La gomme s’est très vite abîmée, c’est devenu très délicat. À 5 tours de l’arrivée, alors que j’étais 11ème, la moto m’a éjecté à l’entrée d’un virage rapide. Je n’ai pas fait de faute de pilotage, la chute n’est due qu’à l’état de mes pneus. Le décrochage s’est produit d’un coup sec, j’ai fait une belle cabriole.… »

Fort heureusement, Xavier Siméon ne s’est pas blessé même s’il avouait après coup avoir un peu mal à la tête. « Mon casque Lazer m’a bien protégé tout comme mon cuir, je m’en tire avec quelques bleus et une grosse déception » explique-t-il. La télémétrie montrera plus tard que Xavier à chuté à plus de 190 km/h. À une telle vitesse et après un choc d’une telle violence, il est presque miraculeux qu’il ne se soit pas fait mal.

Tout comme les nombreux supporters belges qui ont fait le déplacement à Assen, le pilote RTL Sport peut être déçu. Solidement installé dans le top 10, Xavier Siméon pouvait espérer un joli résultat, d’autant que les chronos réalisés en course étaient tout à fait excellents, à l’égal des temps des premiers.

« Je suis très déçu » répète Xavier. « Tout le travail fourni est bien mal récompensé. Il est clair que nous progressons, on l’a vu aux essais. Je suis maintenant pressé d’être au Mugello la semaine prochaine pour effacer cette mauvaise course ».

En l’absence exceptionnelle de Bradl, le podium de l’Iveco TT Assen a pris de nouvelles couleurs avec Marquez sur la plus haute marche, Sofuoglu sur la seconde et Smith – équipier de Xavier Siméon chez Tech 3 – sur la troisième.

Nous nous retrouverons dès la semaine prochaine en Toscane pour le Grand Prix d’Italie au Mugello.





| Précédent | Suivant |






Optimisé pour Firefox