Vous êtes ici : Accueil | Actualités | Une première victoire en bord de mer

Une première victoire en bord de mer


Auteur : Jean-Pierre Dessouroux - Photos : Sébastien Sohet / Pix4Racer | Validé par : Jérôme | 29/06/2013



Une semaine pile après le RAC Trophy de Mettet, le championnat de Belgique de vitesse a mis le cap sur la mer du Nord où les pilotes retrouvaient, non sans inquiétude, le tracé routier d’Ostende.

C’est sous un vent glacial, ce qui est malheureux pour un mois de juin, que se sont déroulées les deux courses supersport 600. La première a eu lieu le samedi en fin de journée et la seconde le di- manche sur le coup de 13h. Comme à Mettet, c’est à la cinquième position que Marc Fissette s’est classé au terme des essais.

Pour la première course, égal à lui-même, il signe un superbe envol et prend même la tête de la course. Au freinage du premier virage, Timothy Bakken, plus incisif va sur- prendre le pilote liégeois alors que Van Den Broek et Hoffmann s’accrochent. Pour eux, la course est finie. Un moment troisième, Marc Fissette parvient à résorber quelque peu son retard sur les hommes de tête, notamment grâce aux réglages de suspensions réalisés par TRP. A cinq tours de la fin, le pilote Suzuki va pourtant commettre une petite erreur : «J’ai voulu regarder le panneau d’affichage des tours pour savoir ce qu’il restait. Cela m’a légèrement déconcentré, j’ai loupé mon repère de freinage et j’ai perdu toute chance de revenir sur les premiers», commentait-il après la course.

Il n’empêche, le vainqueur de cette manche ayant été déclassé pour machine non-conforme et le deuxième étant un junior, Marc Fissette est donc déclaré vainqueur de cette première manche.

Le dimanche, pour la seconde course, Marc va jouer la carte de la prudence. Au vu des très nombreuses chutes survenues tout au long du week-end sur ce dangereux tracé urbain, il ne va pas prendre trop de risques. «Beaucoup de questions me trottaient dans la tête», confiait l’intéressé, «je sentais comme un sentiment d’insécurité sur ce tracé et je ne voulais en aucun cas chuter d’autant plus que toute ma petite famille était présente.»

Après un départ moyen, Marc Fissette va toutefois parvernir à s’isoler en troisième position, poursuivi par une meute de furieux. Il maintiendra sa position jusqu’au baisser du drapeau, qu’il franchira soulagé que tout se soit bien déroulé...





| Précédent | Suivant |






Optimisé pour Firefox