Vous êtes ici : Accueil | Actualités | Suzuki rafle la pole position

Suzuki rafle la pole position


Auteur : ACO - Photos : Jérôme Vervier | Validé par : Jérôme | 20/09/2013



Les dernières séances qualificatives se sont achevées ce vendredi à 13 h 10. On connait désormais le nom des 56 équipes autorisées à prendre le départ de la 36e édition des 24 Heures Moto et c’est la Suzuki de Vincent Philippe, Julien Da Costa et Alexander Cudlin qui partira en pole position. Le départ sera donné demain 21 septembre à 15 heures.

Lors de la première séance qualificative de ce vendredi, la bataille entre Grégory Leblanc pour Kawasaki et Vincent Philippe pour Suzuki a eu de nouveau lieu. Les deux pilotes terminent avec un écart un peu plus serré encore que la veille. Avantage à Leblanc avec son temps de 1’37’’190, Philippe étant à seulement 0,068 seconde derrière. Les Yamaha n°94 de David Checa et n°7 de Broc Parkes sont reléguées à plus d’une demi-seconde à la troisième et quatrième place. Ces deux pilotes sont restés aujourd’hui au-dessus de la barre des 1’38.

La deuxième séance, celle des pilotes aux brassards blancs, s’est déroulée sous un soleil de plus en plus présent sur le circuit Bugatti. Fabien Foret sur la Kawasaki n°11 a un temps pris la tête de la meute, mais est parti à la faute peu après la moitié de séance. Peu de dommage, puisque le pilote effectue deux nouveaux tours chrono en toute fin de session. Entre temps Julien Da Costa pour Suzuki avait ravi la première position en 1'37''825, Fabien Foret terminant finalement deuxième, suivi de Kenny Foray sur la Yamaha n°94. Sylvain Barrier, qui avait réalisé le meilleur temps de son équipe lors des qualifications d’hier place sa BMW à la quatrième place juste devant la Yamaha du Monster Energy Yamaha - YART, emmenée par Josh Hayes, pilote star aux Etats Unis.

Enfin, la dernière séance qualificative des pilotes titulaires voyait un classement inhabituel, preuve de la grande qualité des pilotes présents au 24 Heures Moto. Si la domination de Matthieu Lagrive restait incontestable avec sa Yamaha n°94 -plus de 0,7 seconde d'avance-, la deuxième place était ravie par Luca Mahias, sur la Yamaha de l’équipe DGSport Herock, engagée en catégorie Superstock. Gwen Giabbani, coéquipier de Guy Martin, plaçait le Team R2CL (n°2) en troisième position. Une autre Superstock vient s'insérer dans le haut du classement, la Suzuki n°67 de Kevin Longearet, suivie par la BMW officielle qui complète le Top 5.

60 équipes étaient engagées pour les séances qualificatives mais au terme de ces deux journées n'étaient retenues que les 56 machines les plus rapides. La moyenne des chronos des trois pilotes permettait ainsi de déterminer la grille de départ. Vincent Philipe, Julien Da Costa et Alexander Cudlin sur La Suzuki n°1 du SERT s’adjugent ainsi la pole position. A noter que Vincent Philippe et Julien Da Costa ont réalisé le même chrono au millième près aujourd’hui, soit 1’37’’258. Une première en 35 ans de 24 Heures Moto. Ils devanceront demain sur la ligne de départ la Yamaha n°94 de David Checa, Kenny Foray et Matthieu Lagrive et la Kawasaki n°11 de Grégory Leblanc, Fabien Foret Axel Maurin. Le top 5 est compléter par la Yamaha n°7 et la BMW n°99. Ainsi quatre marques différentes se partagent les premières places de la grille de départ.

Si la bataille sera acharnée pour décrocher la victoire aux 24 Heures Moto, il faut aussi rappeler qu’il s’agit de la dernière épreuve du Championnat du Monde FIM d’endurance et les quarante points que rapporteront l’épreuve mancelle seront déterminants pour l’attribution du titre mondial. Arithmétiquement, cinq équipes peuvent décrocher le titre mondial, mais tout se jouera certainement entre les trois équipes de tête. La Suzuki n°1 actuellement leader avec 84 points fera tout pour conserver sa main mise sur le titre depuis 2010, mais les deux Yamaha du Monster Energy Team Yamaha YART (n°7) et le Yamaha France – GMT 94 – Michelin Yamalube (n°94), respectivement à 13 et 24 points lutteront jusqu’au bout.

En catégorie Superstock, c’est la Kawasaki n°33 de l’équipe Team Louit Moto 33 qui signe une pole position, qui a surpris jusqu’aux pilotes de la machine. Pour Emeric Jonchière et ses coéquipiers Florian Marino et Lorenzo Savadori, c’est l’homogénéité de l’équipage et de bons pneus qui ont permis d’aller chercher la pole.
Suivi par les médias, la Suzuki 63 du team AZ Motos prendra le départ demain en 53e position, une excellente nouvelle pour Renaud Lavillenie, qui passe donc la barre des qualifications et devrait s’aligner au départ de ces premières 24 Heures Moto, associé à Stéphane Mezand et David Dumain.

Dans la troisième catégorie, La Metiss n°45 du team JLC Moto a régné à domicile en dominant les chronos des Open devant la BMW n°56 de l’équipe RS Speedbikes Racing et la Ducati n°17.

Vincent Philippe, Suzuki n°1 : "Cette pole position nous rassure, après la blessure d'Anthony Delhalle. On avait pris un coup au moral, et maintenant on sait que l'on pourra se battre pour la victoire - et pas seulement au championnat du monde."

Julien Da Costa, Suzuki n°1: "Ça a été difficile cette année, après le remplacement d'Anthony. Mais Alexander (Cudlin) a su s'adapter, et malgré le retard pris en début d'essais à cause du mauvais temps, on sera prêt demain, concentré sur le seul objectif, la victoire".

Alexander Cudlin, Suzuki n°1 : « Vincent et Julien ont été supers avec moi et précieux pour mon intégration dans le team. Grace à leur travail, c’est une première pour moi d’être en pole position. Même si je n’ai jamais fait un super chrono, l’important reste la course, d’être consistant, de rester sur la moto, de faire le job. »

Renaud Lavillenie , Suzuki AZ Motos n°63 : « Je me sens très bien, je peux même dire cool. Les essais se sont bien passés pour moi. Je m’habitue au trafic et je pense que je peux améliorer mes temps. J’apprécie le tracé du Bugatti qui est vraiment sympa. »





| Précédent | Suivant |






Optimisé pour Firefox